Brésil & Maroc

 

Parmi les vols longs courriers, voici les premiers dont je peux faire part: Le Brésil au départ de Lisbonne et le Maroc au départ de Rio de Janeiro.

Je n’ai pas encore eu la chance de faire le tour du Brésil mais j’ai pu quand même voir un petit bout.
Je rêvais de ce voyage, peut-être idéalisé ou trop immergé, je me suis fait ma propre opinion.
Je vais simplement relater un peu mon voyage, celui de quelqu’un qui a découvert un peu du pays avec des locaux et en famille.

Tout d’abord, ayant la belle-famille au Brésil, il était grand temps d’y passer un peu de temps.
Pour ce genre de voyage, mieux vaut toujours prévoir à l’avance ou pour les grands aventuriers pourquoi pas tester les vols de dernières minutes si on peut trouver des prix plus accessibles.

Dans notre cas on ne peut pas dire qu’on s’y est vraiment pris à l’avance et du coup on hésitait beaucoup entre un vol direct avec Tap Portugal et un avec une correspondance sans trop rallonger le temps de vol. Quand on a un bébé on pense davantage au plus court qu’au prix du billet en soi. Mais on a vu des billets très abordables avec Royal Air Maroc et on s’est dit pourquoi pas ? Lisbonne-Casablanca avec un arrêt rapide avant d’embarquer pour Rio et Rio-Casablanca avec longue escale avant de repartir pour Lisbonne. On s’est dit que ça allait être « facile » et on pouvait profiter pour découvrir un petit peu du Maroc au retour. Bref, 2 en 1, le top ! Bon les choses ne se sont pas tout à fait passer comme voulu… . C’est très long à relater mais pour faire court la compagnie Royal Air Maroc est de confiance mais certainement plus pour les vols courts. N’importe quel problème peut survenir avec n’importe quelle compagnie mais là on les a quand même cumulés ! A l’aller, la poussette de notre fille a été oubliée à Casablanca et livrée 3 jours plus tard…sans la cape de pluie qui venait avec. On est parti en Novembre donc les connaisseurs savent que pour un Européen le temps est bon mais la pluie est souvent au rendez-vous.
Pour la suite des péripéties, lisez jusqu’au bout !

 

This slideshow requires JavaScript.


 

Rio de Janeiro est la première ville que j’ai visitée. Que dire de Rio…une grande ville qui a beaucoup de contrastes. Un peu trop même à mon goût…une grosse différence qui montre une vérité générale, soit t’es pauvre soit t’es riche. Le milieu est plutôt rare. Les favelas côte à côte des quartiers aisés, l’insécurité qui y règne, un trafic toujours très dense, respecter les lois n’est pas très « carioca » apparemment. Quand on y est plongé, l’ambiance peut s’avérer un peu pesante si on y est pas habitué. De très long trajets pour arriver au centre si on est à l’extérieur à cause des bouchons interminables, les travaux…ce qui fait perdre beaucoup de temps pour visiter. Donc premier conseil, c’est de se loger si possible dans le centre-ville, près des zones touristiques, car les points importants à voir y sont concentrés.
Autrement dit, on a l’impression que c’est la fête du lundi au dimanche non stop. C’est le côté jovial et festif de la population ! Caipirinhas et funk au rendez-vous !

Bien sûr si on la nomme “cidade maravilhosa” autrement dit “ville merveilleuse”, ce n’est évidemment pas pour rien !

Qu’est-ce qui fait le charme de cette ville ? Son paysage !

En dehors d’une grande partie ancienne et mal entretenue, des maisons les unes sur les autres, il y a quand même des quartiers plus organisés entourés de roches. Rio est au milieu d’une très belle végétation, les favelas vont même jusque au sommet des montagnes et c’est assez impressionnant.

Où aller pour profiter des magnifiques paysages ?

Le Cristo Redentor offre une vue exceptionnelle à 360 degrés. L’entrée est certes payante mais ça vaut vraiment le coup. En descendant ou montant la côte qui y mène, il y a également le point de vu mirante Dona Marta qui est superbe.

Situé dans la forêt Tijuca, vous pouvez accéder en bas du Christ Redampteur au parc Lage, plein de belles choses à voir. A côté il y a également le jardim botanique, magnifique.

Bien évidemment les plages les plus connues sont à voir: Praia Copacabana, Ipanema, Leblon… Il suffit de les longer en sirotant une eau de noix de coco (coco gelado), rafraîchissant !
Bandeira dos Recreantes est aussi à faire dans la série plage, très beau paysage comme pour la plupart.

Se promener dans le quartier Santa Teresa et aller jusqu’aux escaliers Selaron, incontournable à Rio.
A faire aussi si le temps le permet, prendre le téléphérique du pain du sucre (Pão de Açúcar) et de préférence au coucher de soleil.
 

Belo Horizonte, deuxième ville que j’ai visitée, est une ville plus organisée et plus moderne bien qu’il y ait quand même quelques favelas (mais moins) et des quartiers plus favorisés. Étant la capitale de l’Etat de Minas Gerais, ça vaut le coup de s’y arrêter pour goûter aux spécialités culinaires de la région qui sont connus et également appréciés à l’étranger. Pão de queijo, mexidão, feijão tropeiro… . En dehors de la gastronomie, de très beaux parcs sont à voir: parque municipal, parque das mangabeiras, lagoa do nado, lagoa da pampulha… Et le mirante da mangabeira, un point de vu imprenable sur la ville et le parque das mangabeiras.

 

Ensuite je suis allée à Búzios, en réalité juste dormi là-bas pour visiter la zone de Arraial do Cabo, les caraïbes brésiliennes. Bon il y a quand même a Rua das Pedras à faire le soir. Plein de petits commerces et restaurants ouverts jusque tard.
Quand on est allé à la plage, pas de chance, le soleil n’était pas au rendez-vous mais le paysage reste à couper le souffle ! Pontal de Atalaia et son escalier infini vers les plages. Il y en a plein et des chemins difficiles mènent vers des plages hors normes comme a Praia do Forno. Dans le coin il y a aussi Cabo Frio et sa grande plage à voir si possible. On y trouve fréquemment des chouettes !
 

Ce que je retiendrais surtout, en dehors des paysages, c’est l’hospitalité, l’empatie et l’entre-aide des brésiliens en général. Les gens se préoccupent et sont toujours prêts à aider. Que ce soit entre eux ou avec ceux qui viennent de l’extérieur, ils ne font pas de différence et traitent tout le monde de la même façon. Vous pouvez être sûr d’être bien reçu au Brésil !

 

This slideshow requires JavaScript.


 

Pour ce qui est du retour au Portugal par le Maroc, on a eu une très mauvaise surprise après le coup de la poussette. Au début de notre séjour au Brésil on a reçu un e-mail nous informant que le retour était annulé et reprogrammé pour Rio-Casablanca mais rien de prévu pour rentrer à Lisbonne. J’ai essayé de les contacter en vain par téléphone, e-mail, sur les réseaux sociaux…bizarremment c’est là qu’ils ont répondu le plus rapidement mais toujours en se renvoyant la balle (contactez-nous sur Twitter ensuite envoyez nous un e-mail…). Ce n’est qu’à la fin du séjour qu’on a enfin eu quelqu’un au téléphone mais communcation coupé après nous avoir dit qu’on allait recevoir un e-mail de confirmation. Aucun e-mail reçu, à nouveau une galère pour les joindre. Finalement tout est résolu puis juste avant le départ on reçoit un e-mail informant du retard du vol…vous imaginez bien notre tête…un vol de nuit qui a été repoussé à plus de 1h de matin…autant vous dire que quand vous avez un bébé qui ne dort pas dans n’importe quelle condition il n’y a pas mieux ! Plaisanterie à part, elle était tellement fatiguée qu’elle s’est vite endormie dans l’avion. D’ailleurs, j’ai remarqué qu’elle s’endort désormais direct après le décollage !
C’est dommage qu’avec de bons services à bord et un voyage agréable, il y ait eu tous ces désagréments. Tout ça nous a retardé sur notre programme à Casablanca. Il faut savoir aussi que les aéroports marocains sont ultra sécurisés. Donc il faut prévoir un temps supplémentaire pour entrer et sortir sans compter le passage par l’immigration (même étant prioritaire).
 

Une fois installés à l’hôtel proche de l’aéroport, on a enfin pu se promener dans Casablanca. Une chose de sûre, on a pas loupé le coucher de soleil et ça en a valu la peine ! Si vous avez l’occasion d’y faire un tour, voici le principal à voir: Mahakma du Pacha, palais de justice, la place Mohammed V, l’ancienne médina, la mosquée Hassan II bien sûr, très impressionante ! N’oubliez pas de goûter aux saveurs locales notamment avec leurs sucreries si spéciales !

Et sinon inutile de vous préciser qu’à ce jour je n’ai eu encore aucun retour de ma réclamation auprès de la compagnie… On saura pour la prochaine fois !
 
Note:

– Prévoir toujours un anti-moustique, au cas où il y aurait une balade en forêt par exemple
– La vaccination contre la fièvre jaune n’est pas obligatoire mais fortement recommandée pour se promener sans aucun risque
– Regarder toujours la météo avant de sortir et prévoir de préférence le voyage quand la météo est plus clémente, car le Brésil sous la pluie perd un peu son charme et ne permet pas de voir grand chose (surtout à Rio)
 

Vous pouvez retrouvez des vidéos du séjour sur Instagram maviedebohemienne

Advertisements

Laisser un commentaire