Voyage en solo

 

Mes péripéties remontent à 2015 et je ne savais pas vraiment comment aborder le sujet. Puis j’ai retrouvé mon petit carnet de voyage, c’était comme mon journal intime avec toutes les indications, coûts etc. Et je me suis dis que je pouvais simplement le retranscrire, tel quel. Comme si vous étiez en train de voyager avec moi, un vrai récit de ce périple. Peut-être que ça pourrait encourager certain(e)s à franchir le cap. J’avais moi-même quelques doutes et peurs avant de le faire mais qu’est-ce que j’en avais envie ! Et qui me connaît sait que rarement je vais abandonner quelque chose qui me tient à cœur et tôt ou tard je finirai par le réaliser.

J’avais 24 ans à l’époque, je venais de sortir d’une mauvaise phase, une période assez sombre où ça s’est terminé sur une table d’opération. Rien de grave ni de bien méchant mais pendant quelques semaines je n’avais que mon bras gauche de fonctionnel et étant droitière ça n’était pas facile. On était en plein été et je ne pouvais même pas en profiter. Je passais mes journées enfermées à regarder des films et des séries. Et un jour, j’en ai eu marre. Je ne faisais que tout ressasser et me poser mille questions. « Qu’est-ce que je vais faire de ma vie ? » c’était la question la plus récurrente à laquelle je n’avais toujours pas de réponse. J’étais à nouveau chez mes parents, j’étais revenue à la case départ, c’était un éternel recommencement…

Un jour, j’ai pris ma tablette, un carnet, un stylo et je me suis posée sur la terrasse. Et là avec un regain d’énergie (merci la vitamine D naturelle !), je me suis demandé ce que je voulais faire que je n’ai jamais encore fait et que je ne pourrais peut-être plus refaire ? Un projet à court terme, une folie, quelque chose qui me fasse revivre… Ma première pensée était évidemment celle de voyager mais comment, quand, où, avec qui ? J’ai toujours été du genre à me lancer des défis. Ce blog par exemple en est un, je l’ai commencé en congé maternité avec bébé dans les bras. Ça faisait tellement longtemps que j’y pensais, et bien voyager seule aussi. Mais est-ce que c’était une bonne idée avec une cicatrice, est-ce que ça ne serait pas trop dangereux… ? Je n’ai jamais eu trop peur du danger mais être à l’étranger seule c’est quand même une situation différente et je pense que toutes les femmes (surtout) se posent cette question. Sans savoir si ça allait aboutir, je me suis lancée dans des recherches pour partir les 3 semaines suivantes. Ça me maintenait occupée, je ne pensais plus qu’à ça, j’étais tellement heureuse rien que de m’imaginer parcourir des kilomètres seule. Oui j’ai fini par décider que ça serait seule parce que personne n’était disponible et après tout ça allait être mieux comme ça, c’était l’expérience à vivre au moins une fois dans ma vie.

Quand tout était ok, j’ai fait mes valises, enfin mon sac en mode backpacker et je suis partie.

 
Je vous mets à disposition mon récit de voyage ici en format ebook.

Bonne lecture et bon voyage !

Advertisements